Sortez de la ruée !

S’il est une chose qu’on sait tous pour l’avoir expérimentée, c’est que l’anxiété et la précipitation ne mènent nulle part, et si ces sensations d’agitation vous donnent l’impression temporaire que ça a de l’importance, elles vous privent en réalité du bon sens qui vous permettrait de mieux gouverner votre vie.

En effet, si vous vous laissez emporter par ces flots de sentiments et de pensées, vous suivrez le courant et n’irez donc pas où vous le voudriez, mais seulement où les flots tumultueux de votre agitation veulent bien vous conduire.

C’est pourquoi je vous propose de récupérer le contrôle !

Comment ?


C’est simple :
ces sentiments sont souvent tellement ancrés en nous que nous ne les voyons même plus. La solution, dans un premier temps, est donc d’en prendre conscience pour pouvoir réagir en temps voulu.

Voici quelques exercices simples qui vous y aideront :

1 – essayez de ralentir de moitié votre vitesse de mouvement ou de marche normale
2 – quand vous voulez saisir tel ou tel objet, faites-le volontairement et consciemment 4 fois moins vite
3 – sur la route, respectez les limites de vitesse, surtout si vous êtes en retard !
4 – quand on vous pose une question, faites une petite pause et comptez jusqu'à 10 avant de répondre,
5 – ralentissez de manière consciente aussi régulièrement que possible.

Plus vous jouerez à cela, et plus il vous deviendra facile (et amusant) de ralentir pour respirer à nouveau.

(*citation de l’empereur Auguste, il parait )

 


Le fait de ralentir à dessein vous permettra de prendre conscience du fait que vous n’êtes pas ce torrent de stress qui vous bouscule, vous pouvez donc en sortir.

Ces exercices vous permettront de repérer les moments où ces pensées surviennent, et de vous en dissocier : ça ne sert à rien de vous presser si vous êtes en retard, de toutes façons vous l’êtes déjà ! (en retard)

Vous partirez plus tôt la prochaine fois, voilà tout.

Ce qui signifie qu'en vous hâtant et en vous surchargeant comme vous le faites parfois, vous ne faites que montrer aux autres à quel point vous peinez à accomplir les choses que vous avez à faire, qu'il s'agisse de tâches qui ont lieu à la maison ou sur votre lieu de travail, ça n'est pas un signe ni de maîtrise, ni de compétence, bien au contraire...

Essayez donc les exercices proposés plus haut, ralentir vous fera beaucoup de bien !

 

_

Partagez ce post s’il vous a plu, s’il vous a aidé, ou si vous pensez qu’il peut aider quelqu’un !
Cet article est inspiré d’un petit bouquin de Guy Finley : Pensées pour lâcher prise
Cliquez sur le titre si ça vous intéresse !